• Chansons d'hiver

    Afficher l'image d'origine

    Je n'ai plus la mélodie de cette chanson, mais les souriceaux l'ont tous appris en poésie car ils la trouvent bien marrante. Cette année, c'est au tour de TiSouris à qui elle plait bien aussi...

     

    Le bonhomme de neige

     

    1) Bonjour Monsieur que je ne connais pas !

    Que faites-vous, perdu dans le grand froid ?

    Je vous trouve si pâle,

    Êtes-vous donc malade ?

    C'est vraiment troublant,

    De vous voir si blanc !

     

    2) C'est drôle aussi, comme vous êtes fait !

    Une grosse boule et une petite collée !

    Une grosse, une petite,

    Le gros ventre et la tête,

    C'est vraiment comique,

    une grosse, une petite !

     

    3) Et votre nez, je n'ai jamais vu ça :

    Un nez orange et pointu comme un mât !

    On dirait une carotte,

    Ce long nez qui grelotte ;

    C'est vraiment étrange,

    Un long nez orange !

     

    4) Et puis vos yeux, je les trouve bizarres,

    Deux yeux tout ronds, tout brillants et tout noirs ;

    Vos yeux tout noirs et ronds,

    On dirait du charbon !

    C'est vraiment bizarre,

    Des yeux de charbon noirs !

     

    5) Et ce balai, tenu sous votre bras,

    Mis à l'envers, et qui ne balai pas !

    Mais à quoi vous sert-il,

    Ce balai immobile ?

    Qu'il a un drôle d'air,

    Ce balai en l'air !

     

    6) Mais cher monsieur, vous ne répondez pas !

    Êtes-vous muet, avez-vous peur de moi ?

    Il faut que je m'en aille,

    Continuer ma bataille ;

    Au revoir monsieur,

    Et tous mes meilleurs vœux !

     

    Mais la poésie star de la période de noël, et depuis plusieurs année, c'est

    CANTILÈNE DU VIEUX NOËL

     

    Le vieux Noël dont l’œil luit

    En Décembre

    Dans la chambre

    Le vieux Noël dont l’œil luit

    Rentre chez nous vers minuit

    Sans bruit.

     

    De glaçons il est vêtu

    Pendeloques et breloques

    De glaçons il est vêtu

    Et porte un chapeau pointu.

     

    On aperçoit sur son dos

    Une hotte qui ballotte

    On aperçoit sur son dos

    Un tas de jolis cadeaux.

     

    C'est pour les petits garçons

    Pour les filles

    Bien gentilles

    C'est pour les petits garçons

    Qui dorment dans les maisons.

     

    Alphonse Gaud

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :